Les mots magiques : une ségoula unique

Vous souhaitez être en paix avec votre mari ou votre épouse ? Quelle question, bien sûr ! C’est un désir que nous partageons tous.

Shalom bait vous livre aujourd’hui dans cet article une “ ségoula” ancestrale, facile à suivre si chacun d’entre nous s’y engage, elle donne surtout des résultats extraordinaires.
Elle consiste à apprendre deux mots, et à les dire au bon moment :
merci
et
pardon

Je vois déjà sur le visage de certain(e)s une légère déception …
Nous allons vous expliquer :

Commençons par le « merci ». Il apporte un bien être et l’on se sent reconnu pour ce que l’on fait. Vous avez remarqué comme au bout de quelques années de mariage tout est un dû et devient normal alors qu’au début c’est louanges et compliments qui fusent…
Tout devient une routine et normal dans un couple !
On ne reconnaît plus la valeur de l’autre et homme comme femme on a besoin d’être valorisé.
Prenons le cas masculin et féminin :

Du côté du mari :
-Votre femme vous a fait un repas que vous adorez. Si vous lui dites « Merci ma chérie tu m’as fait mon plat préféré ! ». Elle se sentira valorisée et aura noté que vous avez compris qu’elle souhaitait être attentionnée avec vous et vous faire plaisir.

Du côté de l’épouse :
-Votre mari a décidé de vous aider, avec les enfants, la vaisselle, les courses ( la liste est longue n’est-ce pas 😉 )….
Le remercier va lui donner envie de continuer à agir de la sorte car vous reconnaissez qu’il a arrêté une activité pour être là, ou alors qu’il a vu que vous aviez besoin d’aide.

Ces “merci” valent de l’or ! Chacun sentira que vous appréciez les gestes ou attentions et vivra avec le sentiment que rien n’est un dû.

Le pardon :

Là, il est connu que c’est un cap difficile à passer, car il remet un autre point en question : j’ai nommé l’égo. Dire pardon est très compliqué pour certains, car il voudrait dire “j’ai tort”, ou “ je me suis trompé(e) “ et ça, peu de gens savent le faire.

Pourtant, il est évident que ce mot de 6 lettres abaisse immédiatement les tensions. Il est possible de le dire plus tard avec du recul et si vraiment c’est difficile de l’exprimer, il faut au moins dire à son épouse ou mari “ pardon je ne voulais pas te faire de peine, te vexer ou te faire du mal”.
Le mot pardon aide au maintien de la paix et fait en sorte que les situations ne s’enveniment pas.
Mais il est aussi là pour dire à l’autre qu’il existe et que nous ne sommes pas son ennemi…

Réfléchissez- y, mais surtout essayez (plusieurs fois, pas une fois par trimestre), vous verrez vraiment une différence.

Ps: cet article est également valable pour les autres relations que nous avons : amis, famille, belle-famille, travail etc…

Gabriella Bismuth

À propos de l'auteur

Gabriella B.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire